Stress et peau

Le stress se lit sur notre peau.

Avec nos modes de vie actuels, le stress est inévitable. Trop de charge mentale, la fatigue qui s’accumule, la pollution impactent notre bien-être… mais aussi notre beauté ! En effet, notre peau est directement reliée à notre cerveau et interagit avec lui via les systèmes nerveux et endocriniens (=nos hormones). Ce lien entre bien-être intérieur et beauté extérieure a été établi scientifiquement, mettant en évidence 4 grandes conséquences du stress sur la peau.

Les 4 conséquences du stress sur la peau.

Lors d’un coup de stress, le premier réflexe de notre organisme peut être protecteur. Pourtant, à long terme, le stress chronique est destructeur. Il en découle une cascade d’évènements négatifs qui affectent toutes les couches de notre peau. Les études scientifiques ont montré 4 grands effets visibles sur notre peau. Comme chaque personne est différente, certains effets peuvent être plus prononcés que d’autres.

icône peau sensible

PEAU SENSIBLE

La baisse du système immunitaire due au stress rend la peau fragile. Elle devient alors sujette aux rougeurs, irritations et inflammations.

icône peau grasse

PEAU GRASSE

Le stress augmente la production du sébum et une dilatation des pores - on se retrouve alors avec une peau grasse.

icône déshydratation

DÉSHYDRATATION

Avec le stress, la barrière cutanée est perturbée rendant la peau plus sèche et déshydratée.

icône vieillissement

VIEILLISSEMENT

Le stress entraîne une diminution de la synthèse du collagène ce qui accélère le vieillissement cutané et la perte d’éclat.

Les mécanismes du stress ont été décryptés.

On sépare généralement le stress en 2 types : ‎

Stress externe : UVA/UVB, pollution, colonisation microbienne, tabac, etc… Tout cela crée du stress oxydatif qui va agir au niveau de nos cellules cutanées et se traduire par une perturbation de la fonction barrière et favoriser le vieillissement prématuré. ‎

‏‎‎Stress interne : celui que l’on ressent “en nous”. Il conduit à la libération de médiateurs spécifiques via les systèmes nerveux et endocriniens (=nos hormones) : Cortisol, ACTH, CRH, Prolactine, Adrénaline, Acétylcholine etc… Ces médiateurs interfèrent avec la fonction barrière normale de notre peau. Cela entraîne une hypersensibilité cutanée, la surproduction de sébum, une déshydratation des différentes couches et également un vieillissement cutané. Certaines maladies cutanées chroniques inflammatoires (eczéma, psoriasis) sont d’ailleurs directement exacerbées en cas de stress.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En acceptant, vous acceptez notre politique de confidentialité.